mabretagne.com > La Bretagne > Actualités > Avec Bolloré, c’est plus Blue la vie !

Avec Bolloré, c’est plus Blue la vie !

Infos:
Laisser un commentaire
Article posté le 21 janvier 2015

Vincent Bolloré figure parmi les dix plus grosses fortunes de France. Mais si le luxe et la grande distribution raflent les premières places, le Quimpérois est, lui, resté un véritable capitaine d’industrie. Il vient encore d’investir et de créer des emplois dans son site d’Ergué- Gabéric, près de Quimper.

bollore-bluetram

Après François Hollande en septembre 2013, c’est cette fois Manuel Valls qui est venu vendredi 16 janvier inaugurer une autre partie de cette usine, agencée comme un jeu de Légo qui prendrait du volume d’année en année. Ce double déplacement témoigne de l’intérêt de l’Etat pour les investissements et les créations d’emplois réalisés par Vincent Bolloré, qui plus est dans une pointe bretonne rudement secouée depuis deux deux ans.

L’heure du tram

Sur ce site quimpérois, c’est toute la technologie Bolloré dans le stockage de l’électricité qui se décline au fil des ans et des bâtiments. De la Bluecar (prononcez bloucar), voiture électrique du groupe à la maison autonome Bluehouse, en passant par le Blueboat (le bateau électrique) toutes les solutions de stockage d’énergie électrique trouvent ici des applications multiples liées à la fabrication sur place de batteries lithium. D’aillleurs, à force de voir la vie en Blue, Bolloré va finir par nous sortir le Blueson à la vitesse d’une fermeture éclair, ou des fruits génétiquement transformés comme la fraise de Bluegastel.

Bientôt la fraise de Bluegastel ?
Bientôt la fraise de Bluegastel ?

Mais revenons au sujet

Cette fois, c’est le Bluetram qui fait son entrée sur le site où vont être assemblés des trams de six mètres pouvant transporter 25 personnes ou de douze mètres pour une capacité de 100 places. Ils ont la particularité d’être alimentés par des supercondensateurs positionnés dans certaines stations de la ligne. Quand le tram s’arrête pour faire descendre les passagers, un bras télescopique sortant de la station recharge immédiatement le véhicule durant son temps d’arrêt. Et il repart à pleine charge.

L’autre caractéristique du Bluetram c’est qu’il est sur roue et non sur rail, ce qui divise par dix le coût d’aménagement d’une ligne par rapport à un tram classique avec rails et caténaires, affirment les concepteurs du Bluetram. D’investissements en agrandissements, le site de Pen-Carn, près de Quimper, a vu ses effectifs gonfler régulièrement pour atteindre 750 salariés actuellement.

En gros, il va y avoir du Bluelot à prendre !

MaBretagne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *