mabretagne.com > Les Bretons > Personnalités > Ces Bretons stars de la pub

Ces Bretons stars de la pub

Infos:
2 commentaires
Article posté le 28 octobre 2014

Avec la mort de Maria Lambour, la Bretagne a perdu son égérie télévisuelle, celle qui, accompagnée de ses copines à coiffe, avait envahi toutes les lucarnes de France. Elle était devenue un symbole de la région. Mais savez-vous qu’avant la bande de « Pi-rates ! », d’autres Bretons ont également brillé dans la publicité ?

mere-denis-bretonne
Photo : DR

Le cas Lambour est loin d’être isolé dans notre région. Maria et ses copines ont eu de glorieuses devancières dont une a longtemps squatté les écrans publicitaires : la Mère Denis. La marque de machine à laver Vedette avait parié sur son sourire jovial et ses répliques ciselées du type « c’est ben vrai ça », signe que la Bretonne s’était « normandisée » depuis longtemps. Née dans le Morbihan, à Neuillac, Jeanne-Marie Le Calvé de son vrai nom avait quitté sa Bretagne natale à 17 ans pour rejoindre la Normandie avec son mari, le père Denis donc, dont elle divorça quelques années plus tard. Devenue lavandière, elle fut repérée en Normandie par un publicitaire voisin qui en fit la vedette de chez Vedette et de toute la France. On n’exagère rien : elle fut élue par Paris Match personnalité la plus importante de l’année 1976 !

Je ne bois pas, je ne fume pas…

Autre figure bretonne, l’actrice Dominique Lavanant s’est laissée séduire un temps par les sirènes de la publicité. La Morlaisienne, qui a joué avec la troupe du Splendid dans des films cultes tels « Les bronzés », « Les bronzés font du ski » ou encore « Papy fait de la résistance », possède à son palmarès l’une des réparties les plus osées de l’histoire de la publicité française. Son « Je ne bois pas, je ne fume pas, mais qu’est ce que je peux sucer… comme sucs des Vosges » est passé à la postérité. Avec ce slogan en tout cas, l’actrice a réussi à caser du suc. (Elle a également planté un personnage décapant pour Décap’ four).

Les marins en figures de proue

Ces Bretonnes ne sont pas les seules a avoir laissé leurs empreintes sur les pages publicitaires françaises. Côté Bretons, quelques figures (souvent de proue) se sont également illustrées.

Ici aussi, les publicitaires ont misé sur des « tronches » qui tranchent, de vives allures et des caractères sculptés aux embruns. Et c’est vrai qu’en Bretagne, on n’en manque pas.

Prenons Lafesse. L’humoriste, né à Pontivy, est connu pour ses canulars avec les passants, son visage couleur potache lui assurant la tête de l’emploi. S’inspirant du mode de fonctionnement de Lafesse, les publicitaires lui ont offert un rôle sur-mesure, celui du type qui s’invite chez des gens et chaparde les brochettes au nez à la barbe(cue) de ses hôtes très éphémères. L’effet boeuf était assuré !

Mais les grands gagnants, ce sont évidemment les marins bretons qui, depuis longtemps, inspirent les annonceurs et le monde de la publicité. Regardez Eric Tabarly, le plus célèbre d’entre-eux. Le sage de l’Océan, comme on le surnommait, a vanté en 1997 les mérites d’une marque de sardines bretonne. Le marin, réputé taiseux, n’a pas eu à forcer sa nature pour ce clip, comme vous pourrez le constater :

Pour Loïck Peyron, ce n’est sans doute pas parler qui lui a posé un problème au moment de tourner son spot publicitaire. Non. En revanche, on imagine qu’il lui a fallu réfléchir à deux fois lorsqu’on lui a présenté le produit à défendre : un camembert. Un breton faisant de la pub pour un camembert normand, c’est aussi cohérent qu’une mer sans marin…

Enfin, il nous faut évidemment évoquer ici Olivier de Kersauson, face de pub au caractère trempé. S’il y a un Breton qui a réussi à profiter de sa notoriété pour emmagasiner quelques gwennecs, c’est bien lui. Surnommé le Weldom à la mer par un journaliste du Télégramme, rapport à sa collaboration avec l’entreprise de bricolage, il a également prêté son image et son regard bleu Bérézina à la marque Tourtel et à Saint-Yorre.

Aujourd’hui, après la disparition de sa bigoudène préférée, la Bretagne se cherche une nouvelle star publicitaire. Nous, on a notre petite idée : les publicitaires devraient faire appel au chanteur Miossec pour une marque de parapluie. Et pour le slogan, on leur propose, pour faire écho au fameux « Ici c’est Brest » claironné les soirs de match du Stade Brestois : « Ici c’est sec ! »

Et vous, vous verriez bien qui ?

Julien Perez

2 avis sur “Ces Bretons stars de la pub”

  1. Agnès

    Super article, par contre, juste pour info Loïck ( Peyron ) s’écrit avec un K 😉 bonne journée à tous

    1. Julien Perez

      Oups, on va corriger et si on a fait plusieurs fois la faute, on ira au k par k :)
      Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *