mabretagne.com > La Bretagne > Actualités > Et si le « Coup de tête » de Zidane venait à Brest ?

Et si le « Coup de tête » de Zidane venait à Brest ?

Infos:
Laisser un commentaire
Article posté le 3 octobre 2014

Finalement, la statue « Coup de tête » créé par l’artiste français Adel Abdessemed et propriété de François Pinault, ne viendra pas décorer la maison de l’homme d’affaire à Dinard. C’est le journal Le Télégramme qui nous l’a appris dans son édition du mercredi 1er octobre.

 

zidane-coup-boule
le « Coup de tête » de Zidane lors de son exposition à Doha. Photo : wikipedia

François Pinault, qui a entièrement rénové sa villa de Dinard, probablement la demeure la plus luxueuse de Bretagne, a renoncé à son projet d’installer la statue géante (4mètres) représentant le célèbre coup de tête de Zidane à l’encontre de Marco Materazzi pendant la finale de la coupe du monde 2006.

Zidane sur la touche à Dinard…

Il semblerait que le projet n’ait pas fait l’unanimité à Dinard (tout comme cela avait été le cas à Doha au Qatar), et pour éviter toute prise de tête avec le voisinage, François Pinault a finalement préféré laisser Zidane sur la touche.

C’est sans doute dommage pour l’art à Dinard, mais ça simplifiera surement les relations avec les touristes italiens qui sont de plus en plus nombreux à rejoindre la station balnéaire…

Maintenant, ce n’est pas une raison pour ne pas offrir une destination bretonne à cette oeuvre, dont on ne s’étonne pas qu’elle fut de bronze plutôt que de marbre, et qui symbolise « la fragilité de l’homme » selon les mots du collectionneur d’art.

On aurait même une suggestion à faire à François Pinault : il n’a qu’à offrir la statue à la ville de Brest.

… Et sur le terrain à Brest ?

Les Goristes en concert au Festival de Cornouaille. Photo : wiki
Les Goristes en concert au Festival de Cornouaille. Photo : wiki

Pourquoi Brest ? Tout simplement parce que le coup de boule y est une tradition. Du moins si l’on en croit les paroles d’une chanson célèbre du groupe Les Goristes (photo ci-dessus), les Rolling Tonnes de la scène brestoise (rapport à un léger embonpoint), nommée « Le coup de boule de Keruscun » et dont le refrain proclame :

« Le coup de boule de Keruscun, c’est la spécialité brestoise,
c’est la réponse à l’importun qui cherche la pouille, qui cherche des noises,
et pendant qu’au milieu de tout, d’un coup d’boule tu lui fend la fiole,
simultanément du genou, tu lui fracasses les roubignoles ».

Les Goristes situent l’origine de la chose aux «remparts du temps de Vidoc et des bagnards» et poursuivent «Perpétué malgré les guerres par les marins et les dockers, le Brestois avait le sang chaud de Recouvrance au port de Co’». Un peu comme Zidane face au vilain Marco, serait-on tenté d’ajouter.

En plus, Brest est vraiment une destination toute trouvée : il y a une dizaine d’année, Pinault pensait installer son musée d’art contemporain sur l’Ile Seguin, à Boulogne-Billancourt, qui accueilli pendant des décennies les usines Renault. Mais entre Pinault et Boulogne, ça se passe mal, sans que cela finisse en coup de Boulogne, et le Breton décide d’abandonner son projet en 2005. Du coup, plusieurs villes se portent candidates pour accueillir le musée et François Cuillandre propose à François Pinault de venir l’installer sur le plateau des Capucins. Mais il choisira finalement d’aller à Venise, chez les Italiens. Déjà…

On imagine donc très bien la statue de Zidane place Keruscun à Brest. Reste plus qu’à convaincre le propriétaire…

Julien Perez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *