mabretagne.com > La Bretagne > Actualités > Hollande. Qui voit Sein, voit le crachin

Hollande. Qui voit Sein, voit le crachin

Infos:
1 commentaire
Article posté le 20 août 2014

Les Anglais l’ont surnommé Rain Man. En français, le passager de la pluie, tant François Hollande a affronté d’ondées entrecoupées d’averses et de grains virant au déluge depuis qu’il est entré à l’Elysée. Mais voilà qu’à l’heure où se profile son court passage à l’île de Sein pour rendre hommage aux îliens qui rejoignirent De Gaulle à Londres en 1940, les services de la présidence s’interrogent sur l’opportunité de maintenir ce déplacement car il risque d’y avoir de la pluie et du vent. Allons, bon !

Hollande-ile-sein-2
Certes, ce mois d’août va rester dans les annales tant le thermomètre stationne au trente-sixième dessous depuis la mi-août mais annuler un déplacement sous prétexte de pluie et de vent sur l’île de Sein, c’est comme si annulait une compétition de ski en décembre à Chamonix en raison du risque de neige. La pluie et le vent sont relativement fréquents à la pointe bretonne et il va falloir trouver autre chose comme argument si le président renonce à se rendre sur le plus gros caillou de la chaussée de Sein. Et puis, après l’épisode Eckert qui a menacé à demi-mot de revoir le statut fiscal de l’île, ça ferait vraiment désordre ! En tout cas, via l’ami Nono, on lui suggère un mode de transport original pour arriver sur l’île. Avec ça, c’est sûr, il ferait l’ouverture de tous les journaux de 20 heures.

Un avis sur “Hollande. Qui voit Sein, voit le crachin”

  1. Delpech

    ah bien il a la trouille, même d’un ptit crachin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *