mabretagne.com > La Bretagne > Gastronomie > Il faut lancer la crêpe Rambo !

Il faut lancer la crêpe Rambo !

Infos:
3 commentaires
Article posté le 17 novembre 2014

« Selon ma mère, je serais de Brest. Je comprends mieux pourquoi j’adore les crêpes« . Cette confidence, dans Femme actuelle, est signée Sylvester Stallone. On sait depuis quatre ans que la star planétaire du biceps hypertrophié fait partie de la diaspora bretonne puisque sa grand-mère, Jeanne Clérec, est née à Brest avant de partir au bras d’un G.I. américain. L’un parmi ces centaines de milliers de soldats américains  passés par le port du Ponant pour rejoindre le front, au cours de la première guerre mondiale. Thank you, boys !

rambo-stallone-bretagne
Avoir un gêne brestois, ça Rambo ! Photo : DR

C’est justement sa mère, Jacqueline, qui s’en vint un jour à la mairie de Brest annoncer qu’elle venait faire des recherches sur sa famille, ayant  l’insigne honneur d’être la génitrice d’un certain Sylvester Stallone, alias Rambo. « Vous connaissez peut-être  ? ». Et comment qu’on connait, lui répondit une employée de mairie qui s’empressa de présenter à François Cuillandre, maire de Brest, qui la reçut avec quelques honneurs et des gâteaux secs. Les détails et les papiers présentés par la dame ne laissaient pas le moindre doute : Rambo fait partie de la famille.

Maman est croupologue !

La traçabilité fait aujourd’hui encore moins de doute : Sylvester est crêpophile. Si ce n’est pas une preuve, ça ! Et on voit d’ici tout l’intérêt médiatique pour les professionnels bretons s’ils mettaient au point la crêpe Rambo dont on parlerait bien au delà du territoire armoricain, pays nantais compris. Mais alors, avec quels ingrédients la confectionner, cette crêpe, pour qu’elle ait une part de Bretagne, une once d’Amérique mais aussi un peu d’exotisme asiatique puisque Rambo effectua là bas des missions qui ne furent pas toujours humanitaires.

jackie-stallone-botox-12-reporters

Alors, pour la Bretagne, il faut du jambon. On peut d’autant moins s’en passer que Mme Stallone mère (photo ci-dessus) expliqua à François Cuillandre, lors de son passage à Brest, qu’elle est croupologue. Petra zo ? Ce nom là désigne les voyants capables de prédire l’avenir en lisant dans les fesses. Dit comme ça, cela peut paraitre sans fondement mais cette spécialité, les textes en témoignent, avait déjà cours dans l’Antiquité où, il est vrai, on lisait dans tout, des entrailles de poulets au profil des nuages. François Cuillandre n’ayant, à cette époque-là, aucun doute sur son avenir politique ne demanda pas une consultation gratuite à la croupologue. Dommage. Peut-être aurait-elle décelé l’arrivée future de Bernadette Malgorn dans le microcosme brestois. Donc résumons : le jambon étant breton est situé dans cette partie charnelle  où Madame Stallone lit l’avenir, on a forcément notre premier ingrédient.

Existe aussi en version Rambio

Pour la composante américaine, on propose de choisir un fromage à pâte molle idéale pour les cuissons. Et naturellement, on pense au cheddar qu’il faudrait accompagner avec des oignons (c’est bien connu, Rambo aime ses plats aux gnons) puisque les Américains en mettent un peu partout.
Reste l’ingrédient asiatique susceptible d’apporter une note d’exotisme. Et là, bien sûr, on pense au gengembre et à ses multiples vertus, garanties thaï XXL.

Voilà, on l’a notre crêpe Rambo. Jambon, cheddar, oignons, gingembre. A proposer dans toutes les bonnes maisons. Existe aussi en version Rambio avec jambon issu de l’élevage en plein air. Et à déguster, évidemment, avec un bon lait Rambo.
Pour servir en salle, il faut bien entendu avoir un ruban rouge dans les cheveux. Mais pour des raisons de sécurité, la kalashnikov est fortement déconseillée.

Julien Perez

3 avis sur “Il faut lancer la crêpe Rambo !”

  1. lagadec philippe

    sinon dans la version dessert avec de la confiture aux cranberries et flambée au whisky kentucky?

    1. Julien Perez

      On va être tout feu tout flamme avec votre recette !

  2. lagadec philippe

    à déconseiller aux végétariens et aux âmes sensibles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *