mabretagne.com > La Bretagne > Tourisme > L’Ile Vierge, au top des plages européennes

L’Ile Vierge, au top des plages européennes

Infos:
2 commentaires
Article posté le 29 juin 2014

Il y a quelques années, le patron de la Maison de la Presse de Crozon (Finistère) avait failli s’étrangler. Il venait de découvrir que le catalogue national de VVF-Villages consacrait un reportage à la Corse en l’illustrant d’une grande photo de l’Ile-Vierge…

Photo : creative commons / fred_v
Photo : creative commons / fred_v

L’erreur est humaine et la méprise excusable tant ce petit coin de paradis de la presqu’île de Crozon ressemble comme deux gouttes d’eau à un paysage méditerranéen avec sa côte découpée et ses eaux turquoises. Le site est si admirable  que  l’Ile Vierge, l’immaculée de Crozon, vient d’être élue septième plus belle plage d’Europe par une plate-forme belge spécialisée dans l’e-tourisme « European Best Destinations ».

Couleur lagon

Mais pourquoi les anciens l’ont-ils baptisée l’Ile Vierge ? Mystère. Car malgré cette appellation très insulaire, cet éperon rocheux, couvert de pins et plongeant dans la mer, n’est pas une île mais une presqu’île. Il ne faut pas non plus la confondre avec le phare de l’Ile Vierge, aux abords de Plouguerneau sur la côte nord-finistérienne.

Non, ici on est entre Morgat et le Cap de la Chèvre, branche sud de cette croix posée sur la mer, si caractéristique de la presqu’île de Crozon, comme le remarquent tous les écoliers un jour ou l’autre, en regardant de près une carte de France. Si la curiosité les titille un peu, ils decouvrent que cette croix est entourée au nord par la rade de Brest et au sud par la baie de Douarnenez dans laquelle se reflète paisiblement la côte boisée qui surplombe l’Ile Vierge, en majeure partie propriété du Conservatoire du Littoral.

Un paradis qui se mérite !

Ce site remarquable est entouré de deux plages où l’on ne foule le sable qu’à marée basse. Mais même en posant sa serviette sur les galets, on bénéficie ici d’une anse protégée, à l’abri des vents dominants d’ouest. C’est cette position privilégiée, bien à l’écart des turbulences, qui vaut à l’ïle Vierge la couleur lagon de ses eaux paisibles et transparentes, à couper le souffle quand on emprunte le sentier de douaniers qui mène de Morgat au cap de la Chèvre.

De là-haut, comment ne pas avoir envie d’aller piquer une tête dans des eaux si prometteuses ? Mais attention : sauf à venir en bateau, il faut faire un peu d’exercice pour descendre jusqu’à l’une des deux plages en empruntant un petit chemin escarpé, noyé dans les ajoncs et les pins.

L’Ile Vierge, ça se mérite !

Julien Perez

2 avis sur “L’Ile Vierge, au top des plages européennes”

  1. Emilie

    Rien à envier aux plages de Thaïlande finalement… à part la température de l’eau peut-être 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *