mabretagne.com > La Bretagne > Gastronomie > Quel est l’imbécile qui a inventé le beurre doux ?

Quel est l’imbécile qui a inventé le beurre doux ?

Infos:
3 commentaires
Article posté le 10 juillet 2014

Il est, dans notre belle région, des évocations qui font frémir dans les chaumières et qui sont une menace efficace sur les enfants peu sages. C’est le cas de l’Ankou, des trolls, des portes de l’enfer du Yeun Ellez, de l’En Avant de Guingamp (du moins si vous supportez le Stade brestois 29) et plus récemment de l’écotaxe. Mais le nom qui fait le plus peur, exhalant ses relents d’apocalypse, et qui vous calme un enfant plus vite qu’une sucette au lexomil, c’est le beurre doux.

Avouez-le, cela nous est tous arrivé au moins une fois, en des terres sauvages et inhospitalières (en dehors de la Bretagne quoi), d’être coincés à une table et, l’oeil inquiet et le palais en berne, de s’apercevoir que le repas va s’accompagner de beurre doux. Pour tous les Bretons pur sel, c’est la panique assurée.

 

beurre-salé

Avec le beurre doux, y’a pas de goût !

Le beurre doux… déjà, rien que le nom est une blague en lui-même, un genre d’hommage au génie absurde du grand Devos. « Le beurre doux ? », ça sonne comme « A Caen les vacances ». Bref, c’est surement la base d’un excellent sketch, moins d’une bonne tartine.

Lorsque l’on est breton, le beurre doux est l’antithèse de tout ce que l’on aime. En effet, il n’a quasiment pas de goût. Or, dans une région iodée ou « avoir du goût » est un principe proverbial, surtout du côté de Quimper, ce beurre passe d’autant plus mal…

Celui qui est à l’origine de ce produit aurait tout aussi bien fait d’inventer l’eau qui ne mouille pas. Cela aurait été plus utile à la Bretagne.

Or, justement, qui est derrière cette invention du diable ? Qui est le créateur de ce produit sans sel ? Un Breton ? Allons-donc, pas un habitant de la région n’aurait osé pareille expérience. Plutôt se faire prendre en stop par l’Ankou un soir de novembre…

La gabelle orginelle

De fait, ce n’est pas chez nous que le beurre doux est apparu. Il semble plutôt que ce soit la faute d’un roi français si la mode de la motte douce s’est développée dans le pays.

Revenons en arrière. En 1343, le roi Philippe VI de Valois lança un impôt qui allait mettre du beurre dans les épinards du royaume : la gabelle. Cette taxe sur le sel fut appliquée sur tout le territoire de France. Le prix du sel augmenta et les paysans, désireux de faire des économies, laissèrent tomber le beurre salé (pourtant plus facile à conserver) pour le beurre doux. En revanche, la Bretagne, duché indépendant, n’imposa pas le sel qui resta donc bon marché…

Ainsi donc, notre beurre est sauf. Les Bretons n’ont rien à voir avec cette histoire. Pas plus d’ailleurs qu’avec la margarine et le beurre allégé… Un Kouign Aman au beurre allégé, ça vous fait rêver ?

3 avis sur “Quel est l’imbécile qui a inventé le beurre doux ?”

  1. Breton

    Encore la faute d’un Français…

  2. Nicole BENOIT

    Quelle leçon d’humanisme,de savoir faire d’amour de la terre de Guerande…on ressort de la visite de la maison des paludiers à saille,gonfle à bloc ,charge de sel et d’oligaux éléments! Avec Du Vrai Sel cueilli à la main!
    Merci à Hubert,a Michel..

  3. Cancer

    Sans doute une personne atteint d’une grave maladie et pour lequel
    le régime sans sel est obligatoire !!
    Réfléchissez avant de vous moquer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *