mabretagne.com > Les Bretons > Personnalités > La sainte bretonne de la semaine : Gwenn, bonne mère

La sainte bretonne de la semaine : Gwenn, bonne mère

Infos:
2 commentaires
Article posté le 18 octobre 2014

En ce samedi 18 octobre, on fête Sainte Gwenn. Blanche en breton, comme le traduisent sur le champ  tous ceux qui savent que Gwenn et Du ne forment pas un duo d’humoristes mais bien le tandem chromatique du drapeau breton. L’un des rares au monde à être seulement blanc et noir.

Photo : DR
Photo : DR

Mais Gwenn, comme le plupart des saints bretons, n’a pas vu le jour sur le sol d’Armorique. Elle vient de l’actuel Pays de Galles et la tradition orale veut qu’elle ait traversé la Manche vers 460 au côté de son époux Fracan (ou Fragan) et de leurs deux jumeaux Vennec et Jacut. Leur lieu d’arrivée : la baie de Saint-Brieuc où le couple choisit de s’installer sur les rives du Gouët à un endroit qui deviendra plus tard Ploufragan, autrement dit la paroisse de Fragan.

Un troisième enfant arrive, surnommé Gwénolé, et selon une légende solidement établie, la providence allait faire don à Gwenn d’un troisième sein pour allaiter son trio glouton, ainsi qu’on peut le voir sur la statue qui la représente à la Vallée des Saints de Carnoët.

Quatre enfants, quatre saints

Gwenn était-elle, à sa façon, une vallée des seins ? Trois, ça fait tout de même beaucoup et les spécialites de la question attribuent plutôt cette particularité physique à une erreur de traduction, du latin en breton. Toujours est-il que les trois rejetons, qui auront bientôt une petite soeur, Clervie (ou Klervi), ont été bien nourris, y compris spirituellement puisque tous trois suivront les pieuses traces de leurs parents.

Saint Gwenolé sera ainsi le fondateur du monastère de Landévennec au VIe siècle, devenu plus tard une abbaye. Saint Jacut créera lui aussi le monastère qui porte son nom, Sainte Klervie en fit autant, et Saint Vennec, qui n’hésitait pas à défendre le territoire contre les envahisseurs, est réputé avoir créé plusieurs monastères, y compris au Pays de Galles.

Sacrée famille, élevée dans la dévotion par Sainte Gwenn qui est la protectrice des enfants et fut longtemps invoquée par les mères manquant de lait. On comprend pourquoi.

Julien Perez

VALLEE SAINTS
 
 
Et pour en savoir plus sur les tous les saints bretons, rendez-vous sur le site de la Vallée des Saints. Situé à Carnoët, dans les Côtes d’Armor, la vallée des Saints est une « île de Pâques » bretonne qui regroupera à terme 1000 statues monumentales de 4 mètres de haut représentant les saints bretons. Le site, ouvert au public et gratuit, en compte pour l’instant une cinquantaine.

2 avis sur “La sainte bretonne de la semaine : Gwenn, bonne mère”

  1. Ninaie Prigent

    Un grand merci à vous pour ce partage!

  2. Gwenola

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article. C’est la première fois que j’en lis un concernant ma sainte patronne, complet et sans bêtises. Bonne continuation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *