mabretagne.com > Les Bretons > Personnalités > Le saint breton de la semaine : Malo, sept ans sur les mers

Le saint breton de la semaine : Malo, sept ans sur les mers

Infos:
2 commentaires
Article posté le 15 novembre 2014

Les solitaires de la course du Rhum sont partis de Saint-Malo, la cité corsaire, pour traverser l’Atlantique à des vitesses records. Saint-Malo la bien nommée, puisqu’elle doit son nom à celui qui fut le premier évêque du diocèse au VIe siècle mais aussi un navigateur émérite. La légende  veut qu’il ait passé sept ans sur les mers, à la recherche du Paradis perdu, au côté de saint Brendan dont il fut le respectueux disciple.

Photo : Christophe Loisel / http://vudansleviseur.fr/
Photo : Christophe Loisel / vudansleviseur.fr

En ce 15 novembre, c’est la Saint-Malo.  Lui aussi, vient du Pays de Galles, grand pourvoyeur de saints bretons mais sa déclinaison francisée en Saint-Maclou peut hélas laisser supposer que le saint homme était un marchand de tapis…

Une île qui s’enfonce dans l’océan

Que nenni ! Malo, bien avant de devenir évêque, a été associé à une grande aventure qui dura sept ans sur les mers et qui aujourd’hui sortirait sur grand écran sous le titre  » A la recherche du Paradis perdu »,  avec Harrison Ford dans le rôle de l’aventurier. Ainsi est dénommée cette grande odyssée ou s’illustrèrent côte à côte Brendan et Malo, à bord d’un curragh fait de cuir et de bois, assez solide pour les mener sur plusieurs mers du globe. Un jour, ils crurent avoir enfin trouvé ce qu’il cherchait mais l’île où ils venaient d’aborder s’enfonça dans l’océan alors qu’ils finissaient à peine d’y célébrer un premier office.

La crosse et le bateau

L’histoire raconte que plus tard Malo aborda à Aleth, devenue la commune de Saint-Servan, aujourd’hui rattachée à la ville de Saint-Malo. Le site est entouré d’îles mais aucune ne s’enfonça au passage de Malo qui allait plus tard devenir évêque puis l’un des Sept saints fondateurs de la Bretagne, comme le relate la Vallée des Saints de Carnoët dans le positionnement des sept statues de ces saints. Saint Malo ainsi statufié tient à la fois la crosse de l’évêque et la réplique d’un bateau surmontant une vague aux formes celtisantes, symbolisant les deux profils de ce grand saint breton dont le nom est associé à une transatlantique que les meilleurs accomplissent en sept jours et non en sept ans. Comme disait Michel Chevalet, c’est fou ce que les techniques ont pu évoluer.

maBretagne.com

 

LOGO OFFICIELEt pour en savoir plus sur les tous les saints bretons, rendez-vous sur le site de la Vallée des Saints. Situé à Carnoët, dans les Côtes d’Armor, la Vallée des Saints est une « île de Pâques » bretonne qui regroupera à terme 1000 statues monumentales de 4 mètres de haut représentant les saints bretons. Le site, ouvert au public et gratuit, en compte pour l’instant une cinquantaine.

2 avis sur “Le saint breton de la semaine : Malo, sept ans sur les mers”

  1. LE GUEN

    Le nom du photographe est cité et pourquoi pas le sculpteur.?????
    La femme du sculpteur
    Sylvie LE GUEN

    1. Julien Perez

      Aïe, on ne l’avait pas en effet. On essaiera de mieux se renseigner pour les prochains ! Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *