mabretagne.com > Les Bretons > Personnalités > Le saint breton de la semaine : Tugdual, entre dragon et colombe

Le saint breton de la semaine : Tugdual, entre dragon et colombe

Infos:
1 commentaire
Article posté le 30 novembre 2014

En ce 30 novembre, on célèbre Saint-Tugdual, nom composé issu du vieux breton et signifiant « personne de valeur« . Et Tugdual l’était assurément puisqu’il figure parmi les 7 saints fondateurs de la Bretagne honorés depuis le Moyen-Age.

Photo : DR
Photo : DR

Serez-vous surpris si on vous dit que lui aussi venait du Pays de Galles, grand pourvoyeur d’immigrants de valeur dont on célèbre doublement le mythe puisque le « Bro gozh », l’hyme breton n’est autre, faut-il le rappeler, qu’une transposition de l’hymne gallois.

L’épreuve du dragon

Or donc, Tugdual quitta lui aussi sa terre natale avec sa mère Koupaïa et sa soeur Sève, saintes femmes elles aussi, pour débarquer près du Conquet, à la pointe nord-finistérienne et s’installer au lieu-dit Trébabu. Mais il rejoindra plus tard d’autres immigrants pour fonder le monastère autour duquel s’élèvera le diocèse de Tréguier dont il devient le premier évèque en 532.

Comme pour beaucoup de moines évangélisateurs, tout cela ne se passa pas sans épreuve. Lui aussi dut vaincre un de ces dragons qui devaient être légion dans la région tant la mythologie y fait référence. La présence de squelettes de dinosaures, bien plus nombreux que de nos jours, avait de quoi alimenter les imaginations depuis des millénaires. C’est en référence à cette victoire que figure sur le drapeau du Trégor un dragon de couleur rouge ( galloise par excellence) superposé à la croix noire de saint Yves dont le nom est également associé étroitement à Tréguier.

Comme Jean-Paul II

L’histoire raconte aussi que saint Tugdual s’étant rendu à Rome lors du décès d’un pape, il eut la surprise de voir une colombe se poser sur sa tête. Ce qui fut interprété par certains comme un signe du ciel le désignant comme pape. Mais il n’en fut rien et à ce jour, Rome ne compte toujours aucun pape breton dans la longue liste des souverains pontifs depuis saint Pierre.
C’est en référence à cet épisode romain que Tugdual est représenté avec une colombe sur la tête, à la Vallée des Saints de Carnoët. Mais cette scène ne doit rien à la mythologie : une colombe s’est également posée un jour sur la tête de Jean-Paul II alors qu’il était au balcon de la place Saint-Pierre. Mais elle avait du retard à l’atterrissage : il était pape depuis belle lurette.

MaBretagne.com

Un avis sur “Le saint breton de la semaine : Tugdual, entre dragon et colombe”

  1. madiot

    Protège ma famille, de mauvaise personne,
    Protège mon enfant de 7 ans des adultes qui lui font du mal , donne nous la force de la protéger au mieux,
    l’innocence, sa joie de vivre est le rayon de soleil, et aujourd’hui au sein d’une cantine scolaire , nous lui faisons du mal, la tape, l’humilier…
    Donne nous la force intérieure ,
    amen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *