mabretagne.com > La Bretagne > Evénements > Léonards et Trégorrois. Si proches et si différents

Léonards et Trégorrois. Si proches et si différents

Infos:
Laisser un commentaire
Article posté le 20 avril 2015

Avec la rivière de Morlaix en ligne de partage, les fêtes « Entre Terre et Mer » (2-5 juillet) vont une fois encore réunir les Léonards et les Trégorrois, les paysans et les marins, l’Armor et l’Argoat dans un ensemble géographique et culturel dont l’homogénéité ne fut pas toujours la caractéristique première. Ah ça non ! Pendant des siècles, il ne fallait surtout pas confondre les Léonards et les Trégorrois, appartenant à deux des neufs pays de Bretagne couvrant ce qui constitue aujourd’hui le Nord-Finistère et le nord-ouest des Côtes-d’Armor, avec jadis Saint-Pol-de-Léon et Tréguier comme sièges des deux évéchés.

la rivière de Morlaix, frontière naturelle entre le Léon et le Trégor
Photo : wikipedia

Certes, les habitants de ces deux pays avaient des traits communs et une certaine gravité dans leur vie quotidienne qui les distinguait des Cornouaillais, les Méridionaux de la pointe bretonne, d’un naturel plus vif et gai, aimant la danse et la chanson.

Le poids de la religion

Mais les variantes étaient notables et s’il faut en chercher l’origine, sans doute prend elle sa source dans le rapport étroit que les Léonards entretenaient avec la religion, au point que leur pays est depuis longtemps baptisée Terre des prêtres puisque la densité y était particulièrement forte et que le Léon fournissait chaque année un fort contingent de nouveaux prélats. Le poids de la religion eut sa part dans le comportement austère et l’air grave qui caractérisaient les Léonards, toujours très respectueux de l’ordre établi au point que la Révolution française y eut peu d’effets directs. Economes de leurs paroles, de leur temps et de leur argent, il leur arrivait de regarder les autres, et notamment les Trégorrois, avec un brin de mépris pour leur foi si mal assurée.

Taule-Morlaix_5002-400x183

Mais s’ils sont longtemps restés susceptibles sur les blagues contre les ecclésiastiques, cela n’empêcha pas certains d’entre eux d’avoir l’esprit plus que coquin quand on découvre quelques sculptures nichées dans les parties hautes de certaines églises du Léon, d’une obscénité à faire rougir un légionnaire.

L’esprit d’entreprise

Ces quelques traits de caractère valurent aux Léonards une réputation aujourd’hui pas totalement dissipée qui en faisait des cibles de leurs voisins, les Trégorrois n’étant pas les derniers à reprendre à leur compte le fameux dicton trempé dans le vinaigre et prétendant que le Léonard « porte un chapelet dans une main pendant que de l’autre il fouille la poche du voisin ». Ah, les vaches !

Bien sûr, il découla de tout cela que le vote des Léonards aille très majoritairement à droite alors que les Trégorrois penchaient un peu plus à gauche et vers la mer, n’ayant pas eu le privilège de disposer de terres agricoles aussi riches que leurs voisins.

Il n’en reste pas moins que Léonards comme Trégorrois manifestèrent un véritable esprit d’entreprise dont les premiers sont de distingués représentants tant ils ont su, sur terre comme sur mer, combiner leurs forces pour créer de grands groupes. Avec des moyens plus modestes, les Trégorrois ne sont pas en reste puisqu’ils ont réussi à hisser au niveau de la Ligue 1 et même du théâtre européen le petit club d’En-Avant de Guingamp pour en faire une référence nationale solide et exemplaire.

Autant dire qu’avec tout cela, Léonards et Trégorrois ne devraient pas manquer de sujets de conversation pendant le grand rassemblement « Entre Terre et Mer »…

MaBretagne.com

affiche terre et mer -SANS-PART-1MO
La troisième édition des fêtes « Entre Terre et Mer » se déroulera du 2 au 5 juillet prochain à Morlaix et Roscoff. Animations à terre et bateaux en mer, voilà le programme de la plus grande manifestation française rassemblant marins et agriculteurs. Plus de renseignements sur le site des fêtes « Entre Terre et Mer ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *