mabretagne.com > La Bretagne > Actualités > La mygale laïque contre la mante religieuse

La mygale laïque contre la mante religieuse

Infos:
1 commentaire
Article posté le 4 janvier 2015

Une vingtaine d’espèces de mygale vivent en France dont une en Bretagne, l’Atypus Affinis. C’est ce que vient de rappeler l’association Bretagne-Vivante en relativisant tout de même les risques d’une attaque par une armée de mygales.

Photo : Bretagne Vivante
Photo : Bretagne Vivante

Cette mygale-là ne fait de mal qu’à des mouches ! Elle s’appelle Atypus Affinis (et même Affinistérienne du côté de Douarnenez) et ne mesure qu’un peu plus d’un centimètre. Elle se planque à moitié sous terre et dès qu’on lui passe dessus, elle montre qu’elle n’est pas contente du tout en dévorant l’olibrius qui a osé lui marcher sur les arpions qu’elle a nombreux, comme toutes les mygales. Mais on est tout de même loin des mygales XXL qui sèment la panique dans des contrées plus exotiques.

La mygalette des crèpes

Même si on ne trouve qu’une seule espèce de mygale en Bretagne, elle est tellement bien implantée en terre armoricaine qu’elle s’est multipliée en différentes familles dont la plus célèbre chez nous est la mygale laïque, dite également la mygale athée (avec deux sucres, s’il vous plaît !) dont on sait à quel point, en début du vingtième siècle, elle s’est opposée à la mante religieuse lors de la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Ce fut une belle bataille aujourd’hui un peu enterrée, comme l’Atypus Affinis quand elle se planque.

Mais cette bestiole est aujourd’hui présente dans différents lieux en Bretagne où l’on retrouve des sous-espèces comme la mygale au pain, chez les boulangers, la mygale au nez, chez les militaires, la mygale riz chez certains artistes, la mygale hipette sur les sommiers usagés, la mygale hère chez les pauvres hères qui sont dans la galère et bien sûr la plus petite de toutes, la mygalette souvent signalée dans les crèperies.

La mante olé !

Photo : DR
Superbe spécimen de la mante olé, cousine pas trop éloignée de la mante allô.

 

Quant à la mante dont on sait qu’elle a la fâcheuse habitude de bouffer le mâle dès qu’ils ont fait leur petite affaire, on en trouve très peu en Bretagne à part bien sûr la mante religieuse qui pour nicher, cherche généralement des endroits assez saints. En revanche, dans des contrées un peu plus éloignées, on peut rencontrer la mante olé, particulièrement présente en Espagne comme son nom l’indique, ou encore la plus célèbre d’entre elles, visible aussi bien dans des boites la nuit que dans une taule le jour. C’est la célèbre Nabilla, la seule mante allô !

MaBretagne.com

Un avis sur “La mygale laïque contre la mante religieuse”

  1. Soaz

    J’ai rien contre l’humour (même relou….). Mais ce site ne nous apprend rien sur ces animaux.
    DSL c’est loupé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *