mabretagne.com > La Bretagne > Tourisme > Ouessant, l’île aux confins du vieux continent

Ouessant, l’île aux confins du vieux continent

Infos:
Laisser un commentaire
Article posté le 20 avril 2017

Sur la centaine d’îles qui parsèment le littoral occidental, seules quinze sont habitées de manière permanente : les îles du Ponant. Mabretagne.com vous emmène à la découverte de l’une d’entre elles : Ouessant, l’île du bout du monde.

Baignée par la mer d’Iroise, au croisement de l’Atlantique et de la Manche, Ouessant est l’île la plus à l’ouest de France. Peuplé par quelques 850 âmes, ce rocher de quinze kilomètres carrés est accessible par la mer et par les airs au départ de Brest.

Un territoire préservé

Dernière étape avant l’Amérique, l’île est balayée par les vents et ouverte à tous les voyageurs. Avec ses immenses falaises, ses nombreuses criques et sa végétation luxuriante, Ouessant offre de larges possibilités de balades aux amoureux de la nature et des grands espaces. Grâce à ses cinq phares, dont le célèbre phare du Créac’h aux rayures noires et blanches, l’île séduit également les amateurs d’architecture et de patrimoine.

Pour se déplacer, le vélo est le moyen de transport privilégié par les touristes et les insulaires. Au cœur de l’hiver, quand la tempête fait rage, les voitures des iliens sont toutefois plus nombreuses à circuler sur ce site protégé appartenant au parc naturel régional d’Armorique. »

Un lieu hors du temps

Le mouvement hypnotique du ressac[1] et le gémissement du vent mêlés aux cris des goélands suspendent le cours du temps et font de Ouessant un lieu propice à la création artistique. Comme d’autres artistes avant lui, le compositeur brestois Yann Tiersen y a posé ses valises. Son neuvième album « Eusa », du nom breton de l’île est imprégné de l’atmosphère qui règne sur Ouessant. L’écoute de ces quelques mélodies est une invitation à prendre le large et se réfugier là-bas, aux confins de la Bretagne, de la France et de l’Europe

[1] Agitation de la surface marine, résultant de l’interférence de la houle et de sa réflexion contre une côte ou contre les obstacles qu’elle rencontre (Source : Larousse online).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *