mabretagne.com > Les Bretons > Personnalités > Le saint breton de la semaine : l’autre Sainte-Brigitte

Le saint breton de la semaine : l’autre Sainte-Brigitte

Infos:
Laisser un commentaire
Article posté le 1 février 2015

Brigitte, ça vous fait penser à un prénom nordique ? Vous avez raison, Brigitte est bien la sainte patronne des Suédois. Mais elle a une alter ego, Brigitte de Kildare ou Brigitte d’Irlande, fêtée en ce 1er février, qui pour être née et morte Outre-Manche n’en est pas moins entrée dans le sanctuaire breton. Ce qui lui vaut d’avoir aujourd’hui sa statue à la Vallée des Saints de Carnoët.
brigitte

Sainte Brigitte ou Berc’hed en breton, née au milieu du Ve siècle, a la particularité d’avoir créé son propre monastère de  » Kill Dara  » (l’église du Chêne en gaélique) qui a donné son nom à la ville irlandaise de Kildare. Elle fait partie de ces saints irlandais, adoptés en Armorique, dans la droite ligne des grandes migrations qui du IVe au VIe siècle ont vu débarquer nombre de Gallois et Irlandais, passant de la grande à la petite Bretagne pour fuir les Saxons qui les pourchassaient dans les îles britanniques.

Protectrice de la fécondité et de l’allaitement

Vénérée dans de très nombreux lieux en Bretagne, elle est à la fois protectrice de la fécondité et de l’allaitement. Dans l’église de Berhet (22) elle est du reste représentée avec une vache à ses pieds et comme il y eut la multiplication des pains, Sainte-Brigitte symbolise à sa façon la multiplication du lait. Autant dire que les Bretons ont plus que jamais besoin de son secours à l’heure où les Chinois ont décidé de faire de Carhaix l’un de leurs grands centres mondiaux d’approvisionnement en lait de poudre. Sainte-Brigitte, trayez pour nous !

MaBretagne.com

LOGO OFFICIELEt pour en savoir plus sur les tous les saints bretons, rendez-vous sur le site de la Vallée des Saints. Situé à Carnoët, dans les Côtes d’Armor, la Vallée des Saints est une « île de Pâques » bretonne qui regroupera à terme 1000 statues monumentales de 4 mètres de haut représentant les saints bretons. Le site, ouvert au public et gratuit, en compte pour l’instant une cinquantaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *